Présentation

Ce concept est fondamentalement crânien.

 

Se tenir debout c’est  un crâne bien référencé dans l’espace et c’est à partir de cette polarité que l’humain gère sa relation avec l’environnement.

Le développement du crâne, les trajectoires de croissance crânienne induisent la dynamique occlusale.
Le système dure mérien établi la relation crâne sacrum et constitue avec l’occlusion le  système crânio sacré mandibulaire.

Ce système représente la référence structurelle de notre position debout - l’occlusion est le régulateur et le modulateur du système postural.


L’approche posturale montre que la position orthostatique est le résultat d'une fonction d'équilibration complexe qui permet au cerveau de synthétiser en permanence, en temps réel, une multiplicité d'informations sensorielles, communiquées par les différents capteurs sensitifs:

  • les uns permettant la connaissances de notre corps et de sa position
  • les autres la préhension des modifications de l'environnement

pour aboutir à des ajustements permanents qui positionnent le sens de gravité du corps à l'intérieur du polygone de sustentation.
 

Une Approche Nouvelle

 

Nouvellement apparue suite à des travaux de recherche fondamentale, cette approche de la posturologie donne une explication au phénomène de la position érigée, aptitude fondamentale de l'espèce humaine et aux plaintes des patients ayant des  difficultés à se tenir dans l'espace.

Elle met en cohérence les signes cliniques, les symptômes et les enregistrements stabilométriques avec la difficulté à se tenir debout.
 

Cet enseignement vous permettra d’appréhender le système occlusal,

ses incidences, ses répercussions pathologiques.


Cette approche vous permettra de situer l’importance de cette entrée par rapport aux autres capteurs, aux autres entrées sensorielles.